Balkis Productions Paris

...Etc...

Contact

Le Musée sans Bâtiment Pantin _MG_5106PANTIN 2018.jpg site

& Photographies IMG_9930

No Man’s Land Foundation NML LOGO IMG_5622

Balkis Productions Paris balkis productions004

…A Dog Republic. cho taik ho bredenne front page site

Le Musée sans Bâtiment Pantin

Bertrand Kern, Maire de Pantin, vous invite à l’inauguration du Musée sans bâtiment de Yona Friedman, en présence de l’artiste. En partenariat avec la Ville de Pantin, la FNAGP – Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques, la Direction Régionale des Affaires Culturelles d’Île-de-France – Ministère de la Culture, la Région Île-de-France, Est Ensemble et le Fonds de dotation Denise et Yona Friedman.

YONA FRIEDMAN, LE MUSÉE SANS BÂTIMENT, 2018, PHOTO CNEAI =

LE MUSÉE SANS BÂTIMENT
YONA FRIEDMAN
DU 30 JUIN AU 2 SEPTEMBRE 2018

OUVERT TOUS LES JOURS DE 8H À 21H
40 RUE DENIS PAPIN À PANTIN
QUARTIER DES QUATRE-CHEMINS
ACCÈS LIBRE – PLEIN AIR

INAUGURATION SAMEDI 30 JUIN
À PARTIR 12H30 : BANQUET AVEC YONA FRIEDMAN

Activation du Musée sans bâtiment tout au long de la journée :
- Construction d’une bibliothèque sans mur (La tête qui manque)
- Manufacture de bouquets urbains (Fleur Urbaine)
- Atelier d’écriture de biographies sciences-fictionnelles (Clara Pacotte)
- Exposition de collections d’actes (PEROU)
- Salon de lecture (Cneai)
- Café & cuisine participative (Çavapu)
- Atelier de sérigraphie (Guillaume Valton & Jérôme Ettlinger)
- Dj set (Chantal Voyance & Thérapie de Club)
- Playlist participative (tou.te.s)

 

Le Musée sans bâtiment est un musée sans porte, sans mur, sans toit, ouvert aux expositions de toutes et tous, aux collections des habitant.e.s, aux débats publics, aux coutumes sociales, aux économies, aux écologies. 

Le musée sans bâtiment, réalisé par Yona Friedman, consiste en une vingtaine de cubes, conçus à l’aide de cerceaux en acier de grande taille – 185cm de diamètre – disposés librement sur le terrain.

“Ils servent de support aux œuvres d’art réalisées à partir d’emballages ou d’autres objets : œuvres graphiques, collages, photographies ou graffitis en partie réalisés par le public.”
(Yona Friedman) 

Le Musée sans bâtiment est donc ouvert à l’usage de tout.e.s. Chacun.e y construit ou y apporte des meubles “provenant de la collection des objets jetés quotidiennement.” On peut nommer ces modules des Meubles +, c’est-à-dire des locaux à la dimension d’un meuble + l’espace nécessaire à son utilisation.

“Il peut ainsi s’inventer une nouvel urbanisme, celui de l’auto-planification.”

L’auto-planification, c’est faire confiance a l’improvisation : les Meubles + s’adaptent au fil du temps, selon les principes de l’architecture mobile et de la ville spatiale, développés entre 1959 et 2018 par Yona Friedman.

YONA FRIEDMAN, LE MUSÉE SANS BÂTIMENT, 2018, PHOTO CNEAI =

Le Musée sans bâtiment est utilisé par les habitant.e.s et les associations du quartier des Quatre-Chemins. Les habitant.e.s décident d’y organiser des expositions ou des programmes culturels qui évoluent au fil des idées et sont mises en œuvre de manière improvisée pendant tout l’été. D’ores et déjà, une quinzaine de projets sont en cours de réalisation avec les habitant.e.s et les associations du quartier : une bibliothèque sans mur avec le sociologue et ébéniste Aurélien Fouillet, un laboratoire d’écriture biographique avec l’artiste Clara Pacotte, des ateliers d’architectures de nids avec l’architecte Nassim Zenati, des compositions de bouquets urbains avec Fleur Urbaine, la construction d’une cuisine partagée avec Çavapu, des workshops musicaux avec des instruments en matériaux de récupération par Sholto Dobie et Thomas Bonvalet, etc.
“La technologie appliquée à la structure du Musée sans bâtiment permet sa transformation physique périodique. La structure tri-dimensionnelle, construite à partir de cercles métalliques, est une construction à très bas prix. L’assemblage final permet une multiplicité de variations, de compositions, permettant l’improvisation des constructeurs.” 

Les constructeurs.trices sont les acteurs.trices du quartier des Quatre-Chemins : habitant.e.s, commerçant.e.s, enseignant.e.s, habitué.e.s, associations, groupes d’ami.e.s, ou collectifs + les interlocuteurs.rices invité.e.s par le Cneai qui en est legestionnaire et le curateur : étudiant.e.s, artistes, chercheurs.euses, paysagistes, sociologues, urbanistes et artistes. Toutes celles et ceux qui souhaitent habiter le Musée sans bâtiment peuvent le faire librement.

Pour toute information ou aide au projet, contactez le Cneai à exposition@cneai.com ou au 0771890174.

Constructeurs.trices et coopérateurs.trices : Yona Friedman, Jean-Baptiste Decavèle, Sezen Julie Bakan, Florent Basiletti, Thomas Bonvalet, Sylvie Boulanger, Bruits de la Passion, Çavapu, Alix Chambaud, Chantal Voyance & Thérapie de Club, Dépense Défensive, Martin Desinde, Sholto Dobie, École nationale supérieure d’architecture Paris-Malaquais, Guillaume Ettlinger & Jérôme Valton, Anaya Bini de fleur urbaine, Aurélien Fouillet, Charlotte Fouillet, Victorine Grataloup, La Halle Papin, Hanane, Alice Lingerat, Maison de quartier des Quatre-Chemins, Victoria Manquat, Clara Pacotte, Kataline Patkaï, Pas si loin, PEROU, Daphné Praud, Sylvain et son équipe de cuisiniers, la Réserve des Arts, La tête qui manque, Guilain Roussel, Louisane Roy, Sébastien Thiery, Christelle Tortora, Élodie Weiss, Nassim Zenati, Julie Zwartjes, ZEP – Zone d’Expression Prioritaire… Et toutes celles et ceux et qui inventeront des projets pendant tout l’été.

Télécharger le programme des habitations du Musée sans bâtiment

Télécharger le dossier de presse

Partenaires du Cneai :

Partenaires du projet :

 

instagram : cneai.centredart
facebook : cneai=
twitter : cneai

Si vous ne désirez plus recevoir notre lettre d’information, cliquez ici / Mes données

 



Comments are closed.